Pythagore

Pythagore lui-même a étudié la musique dans les mathématiques en trouvant et en nommant les différents accords séparant les notes. C’est lui aussi qui a inventé la notion de « sympathie » : en pinçant une corde et en voyant que la corde d’à côté vibrait par « sympathie.

La musique dans le soin

L’écoute de la musique et des sons conduisent à la réduction de moitié de la consommation d’anxiolytiques. L’effet apaisant porte sur la douleur, l’anxiété et la dépression associée, sur les troubles du sommeil. Il a été constaté que la musique suscite la production d’endorphines. Etudes annales de Réadaptation et de Médecine Physique Vol.48, Juin 2008 …

La musique dans le soin Lire la suite »

La musique active la zone de la récompense du cerveau et du plaisir.

En écoutant de la musique, nous sécrétons de la morphine qui apaise la douleur. Sous cet angle, la musique (du fait du rythme et des fréquences) s’apparente vraiment à un médicament, explique le neurologue Pierre Lemarquais auteur de « Sérénade pour un cerveau musicien » (ed. Odile Jacob) « Grâce à la stimulation de la …

La musique active la zone de la récompense du cerveau et du plaisir. Lire la suite »

Retour haut de page