L’écoute de la musique et des sons conduisent à la réduction de moitié de la consommation d’anxiolytiques.
L’effet apaisant porte sur la douleur, l’anxiété et la dépression associée, sur les troubles du sommeil.
Il a été constaté que la musique suscite la production d’endorphine. Etudes annales de Réadaptation et de Médecine Physique Vol.48, Juin 2008 p217-218.

N’hésitons pas à écouter de la musique qui nous est agréable.

Retour